Amandine Fornot a intégré l’ISCOM Paris en 2005 pour se spécialiser en marketing.
Intéressée par le digital, elle a choisi de commencer en agence avant de créer sa propre structure, RevolvR, en 2011. Le bureau est aujourd’hui spécialisé dans l’influence digitale et le développement de concepts créatifs.

J’ai toujours eu une vive sensibilité pour la communication numérique.

Quel poste avez-vous occupé à la sortie de l’ISCOM Paris ?
Mon premier poste, était au sein de l’agence Heaven. J’y ai fait mon stage de 4e année et je suis restée en tant que chef de publicité de la régie publicitaire INFLUENCE, justement, c’était un signe. Ensuite, j’ai eu mon premier poste de Community Manager au sein du 1er magazine web fait par les internautes LADIESROOM (qui existe toujours d’ailleurs). Puis j’ai rejoint ISOBAR en tant que consultante en social media et dernière expérience en agence, chez EDELMAN où j’ai acquis des compétences en relations publiques, en tant que responsable du pôle digital.

Pourquoi avez-vous fondé votre propre agence de communication digitale ?
J’ai ressenti le besoin de proposer des projets sur-mesure et d’y inclure ma vision du digital, humaniser ce métier et lui donner une touche plus créative, plus fun ! Ce qui est agréable lorsqu’on dirige une agence, c’est la relation individualisée avec son client et chaque jour est un nouveau challenge, un surpassement de soi.

Vous avez lancé avec votre associée l’agence RevolvR. Quel est le projet de cette agence ?
Notre volonté est de proposer des projets créatifs et originaux pour chacun de nos clients. Nous avons trois domaines d’intervention. D’abord, une offre orientée management des réseaux sociaux, avec la création de contenus spécifiques pour ces plateformes.
Nous travaillons aussi principalement sur la partie opération d’influence avec l’élaboration de concepts pour les marques qui va du jeune créateur au grand compte en passant par du luxe et du plus accessible. Enfin, les entreprises nous sollicitent sur la partie organisation d’événements, avec un versant intimiste : nous organisons des soirées bloggeurs par exemple.
Parmi nos clients, nous avons à la fois de la mode, comme Givenchy Couture mais aussi de l’institutionnel comme la Prévention Routière, La Croix Rouge.
Nous travaillons à 80% avec des annonceurs et à 20% pour des agences.

Quels conseils pourriez-vous donner à un étudiant intéressé par la communication numérique ?
Mon premier conseil, c’est de faire preuve de curiosité. Il faut avoir la fibre digitale, c’est par exemple essentiel d’être présent sur les réseaux sociaux et de privilégier le networking, Mon deuxième conseil, c’est d’être en veille permanente : sur les nouvelles fonctionnalités, les tendances. En bref, rester hyperconnectés.
Enfin, il me semble important de passer par l’agence : d’une part pour bien comprendre l’étendue des métiers du digital, d’autre part pour maîtriser la gestion de projet.

Amandine Fornot

  • Co-fondatrice de l’agence RevolvR
  • ISCOM | Promotion 2005