valentin-blanchot-iscom-digital

Comment Valentin Blanchot a lancé son blog Siècle Digital

3 questions à Valentin Blanchot, étudiant en 5ème année Communication et création numérique à l’ISCOM Lyon et fondateur du blog Siècle Digital…

 Le digital sera encore plus complexe à exploiter mais encore plus passionnant à observer…

Comment vous est venue l’idée de lancer ce blog ?

J’ai lancé Siècle Digital en août 2013. C’était les derniers jours de mon alternance et j’avais pas mal de temps libre.
À cette époque, pour mon mémoire, j’ai lu beaucoup de blogs anglophones en complément de ce que je lisais en français sur les nouvelles technologies, le social media ou plus largement le digital. J’ai toujours trouvé que ce qu’on lisait sur les supports francophones manquait d’âme et parfois de style. Puis j’avais des idées que je voulais partager alors j’ai décidé de me lancer.

Quels conseils donneriez-vous à un étudiant qui souhaiterait aussi lancer son blog ?

Il ne faut pas avoir peur !  Pour la partie technique, on trouve des tonnes de ressources sur internet pour gérer un site wordpress.
Au-delà de l’aspect technique, il ne faut pas baisser les bras : certaines personnes m’ont dit que je perdais mon temps mais tous les efforts finissent par payer.
Pour la rédaction d’article, il y a une approche qui marche assez bien, c’est d’interroger un influenceur du sujet que vous allez traiter. Par exemple Thomas Jamet pour le brand content, Fred Raillard pour le digital en Chine. Vous posez 2 ou 3 questions à intégrer dans l’article et cela ajoute automatiquement de la crédibilité au contenu.

En tant que passionné de digital, quelles sont pour vous les dernières tendances à suivre pour les marques ?

Pour moi, c’est le mobile. Mais pas au sens propre du terme : j’y intègre toute la partie objets connectés. Demain, notre consommation du mobile (appels, vidéos, partage de fichier, paiement, santé, etc.) se fera depuis différents devices, ce qui va complexifier la façon dont les marques pourront parler à leurs clients. Le digital sera encore plus complexe à exploiter mais encore plus passionnant à observer.

Leave a Comment